L’Ostéopathie

Fondateur de l'Ostéopathie
Fondateur de l’Ostéopathie

Créée en 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still (1828-1917), l’ostéopathie est fondée sur des techniques manuelles visant à la conservation ou la restauration de la mobilité des différentes structures de l’organisme. Méthode thérapeutique à visée préventive et curative, elle se base sur l’idée selon laquelle toute perte de mobilité naturelle des organes les uns par rapport aux autres apparaît au niveau des muscles, des tendons, des viscères, du crâne ou des enveloppes (fascia) et induit des dysfonctionnements, pouvant provoquer un déséquilibre de l’état de santé.

Ce qui fait la particularité de l’Ostéopathie, c’est qu’elle propose une approche globale de la personne en prenant en compte l’âge du patient, son état de santé, sa morphologie, son mode et son rythme de vie tels que son activité sportive, professionnelle, son alimentation ou son sommeil.

L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’autoéquilibrer, sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie.
Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychologique. Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son “capital vie” pour un mieux-être au quotidien.


Grâce à des tests palpatoires spécifiques, l’ostéopathe explore le corps à la recherche des zones qui présentent des restrictions de mouvement susceptibles d’altérer l’état de santé. Les mains de l’ostéopathe vont chercher, trouver et réharmoniser l’ensemble des structures perturbées dans leur mobilité.


Des traumatismes, physiques ou émotionnels, anciens ou passés inaperçus sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après. L’ostéopathe fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de son capital santé qu’il peut préserver par un suivi ostéopathique régulier.